Pistes de recherche

2019-21 – Pistes de recherche dégagées des entretiens avec les centres culturels

Durant la première convention 2019-2021, ces pistes de recherche ont été dégagées de la mise en relation des premiers entretiens approfondis réalisés avec les huit centres culturels partenaires en février et mars 2020. Elles sont formulées comme des hypothèses à travailler, comparer, sélectionner, approfondir, remettre en question, parfois abandonner et très certainement compléter. Elles représentent cependant une bonne entrée en matière, une manière de pressentir les futurs apports de la recherche participative.

Leur détail se trouve dans le Rapport intermédiaire de recherche.

Une action qui renforce l’exercice des droits culturels ?

Dans les discussions avec les professionnel·les des centres culturels, certaines conditions de réalisation ou caractéristiques de base des actions culturelles qui renforcent manifestement l’exercice des droits culturels des populations ont été mises en évidence.

Leviers d’un exercice plus intense des droits culturels

Au cours de ces rencontres préliminaires ont été identifiés plusieurs leviers d’un exercice plus intense des droits culturels. Ceux-ci sont peuvent être associés principalement aux postures adoptées par le centre culturel et aux actions mises en place.

Freins à l’exercice des droits culturels

Lors des premiers entretiens avec les huit centres culturels participant à la recherche ont été abordées les difficultés rencontrées par chacun·e dans le développement de l’exercice des droits culturels.


2022-23 – Pistes de recherche dégagées des Entretiens avec les centres culturels

Sur base des pistes dégagées lors de la première phase de recherche et de la première série d’entretiens menées en 2022 avec les centres culturels partenaires, des pistes de recherche exploratoires prolongent les réflexions amorcées pour les problématiser plus librement.

Celles-ci sont évidemment partielles mais n’en soient pas moins des pistes pour poser une hypothèse plus générale à raffiner et à mettre à l’épreuve des terrains: « partant que les individus et collectifs expérimentent et évaluent l’effectivité de leur pratique des droits culturels avec créativité et intelligence à partir d’outils et de méthodologies, ils·elles s’appuient sur ce qu’elles·ils connaissent pour construire du sens et élargir leurs représentations, une hypothèse entre pratiques et théorie.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s