Études de cas

Entre 2019 et 2021, chacun des huit centres culturels participant à la recherche a identifié une action ou un projet spécifique – déjà mené(e) entièrement une fois à bien et qui se répète dans le temps – qui, selon lui, participe à une effectivité plus intense des droits culturels des populations. La deuxième série d’entretiens approfondis, menée en septembre-octobre 2020, a été l’occasion d’analyser ces actions à l’aune des droits culturels avec les porteur·ses de projet.

  1. GENAPPE Les Rout’Arts de la culture : visites/activités culturelles une fois par semaine avec des bénéficiaires du CPAS
  2. ROCHEFORT – On n’est pas tout seul : dans le cadre de la Journée mondiale du refus de la misère, proposition culturelle (spectacle de théâtre-action) puis discussion/débat pour susciter la parole
  3. FOSSES-LA-VILLE – Toi, toi… Mon toît ! : création d’un spectacle de théâtre-action sur la thématique du logement, avec les résident·es permanent·es d’un camping de la région comme outil d’émancipation sociale et culturelle et de mixité sociale
  4. OURTHE & MEUSE – Projet Fenêtres : thématique commune pour différents ateliers et projets qui se réalise dans un moment de représentation commun mêlant les arts et les quartiers
  5. ATH – Focus aux village : projet photographique participatif centré dans un village, porté par des citoyen·nes accompagné·es par une artiste et un·e animateur·rice, se terminant par fresque collective exposée dans l’espace public
  6. L’ENTRELA’ – Résidences participatives d’artistes : un·e artiste en résidence crée des œuvres participatives qui s’intègrent au quartier (dans l’espace public) avec les habitant·es
  7. JACQUES FRANCK – Murmuziek : ateliers de création musicale avec des détenus, en prison, production de chansons, clips, concerts, …
  8. MARCHIN – Les grandes questions : ateliers philosophiques avec des enfants de 5-6e primaires, qui aboutissent à une rencontre avec les élu·es communaux·les

Le récit et l’analyse préliminaire de ces études de cas peuvent être retrouvé dans le Rapport intermédiaire de recherche.


Pour la première partie 2022-23 de la nouvelle convention 2022-25, la Plateforme est présente sur le terrain pour suivre une action menée par chacun des centres culturels participant à la recherche. Des entretiens sont prévus au fur et à mesure de l’action. L’ensemble du suivi aboutira notamment à l’écriture avec les centres culturels partenaires d’analyses de cas courant 2023.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s